La brigade du numérique ou comment contacter la gendarmerie en ligne…

La brigade du numérique a été créée en février 2018 afin de répondre aux questions que se posent les internautes. Implantée à Rennes, elle permet de recevoir les sollicitations de toute la France. Attention cette structure ne gère pas les urgences.

Brigade numérique 2

Composée de 20 gendarmes, cette brigade a été pensée pour répondre aux questions sur : les démarches administratives, démarches judiciaires spécifiques, les conditions de recrutement. Elle permet également de "guides les internautes comme le font déjà les unités territoriales, mais en densifiant l'offre de contact par un accueil complémentaire", est-il indiqué sur le site de la gendarmerie nationale.

Les personnels ont été formés à l'accueil à distance par écrans interposés. L'accent a été mis sur l'accueil des femmes victimes de violences, pour lequel les militaires de la brigade numérique ont notamment suivi une formation à laquelle ont participé l'association France Victimes et 3919 violences femmes info.

Outre ces catégories d'usagers, la brigade numérique a vocation à accueillir et à recevoir toutes les sollicitations des usagers internautes en les orientant prioritairement vers les téléservices (OTV, télépoints, préplainte en ligne, Pharos, Perceval, Thésee...) ou les sites étatiques, comme service public.fr, sur lesquels les usagers pourront obtenir des réponses précises à leurs questions.

La brigade numérique n'a pas vocation à recevoir des plaintes. Néanmoins, ses personnels, officiers de police judiciaire détenteurs d'une habilitation nationale, pourront d'initiative se saisir des faits constituant des infractions pénales dont ils auront connaissance et les transmettre à l’unité de gendarmerie ou de police compétente dans le cadre du « guichet unique ».