Centre-ville

Clap de fin pour les travaux.

Durée

Le coup d'envoi avait été lancé le 6 septembre 2016. Un an et demi pour le réaménagement et l'embellissement du coeur de ville alréen. La circulation a été totalement rétablie le 4 mai 2018.

Cinq phases

Place de la République Sud, à partir du 6 septembre 2016

Place de la République Nord et place de la Pompe, à partir du 6 février 2017

Rue Joseph Marie Barré, à partir du 3 avril 2017

Place Gabriel Deshayes, à partir du 4 septembre 2017

Avenue Wilson-rue du Père Eternel, à partir du 8 janvier 2018,

Déroulé

Chacune des cinq phases s'est déroulée selon un mode opératoire quasi identique. Eurovia ouvre la partition. L'entreprise terrasse et s'attèle aux réseaux d'eaux pluviales et aux réseaux souples (électricité, éclairage public, téléphone, fibre optique) puis rempierre voiries et trottoirs. Atlantic Paysages prend le relais pour le pavage et le mobilier urbain.

400 000 pavés

Sobriété

Les espaces sont reconfigurés. Un parti pris : la sobriété qui met en valeur les façades historiques et commerciales. D'un gabarit variable et à prédominance beige pour les trottoirs et les places, d'un gabarit régulier et à prédominance grise pour la chaussée, 400 000 pavés ont été posés. Les anciens pavés ont été réintégrés en certains endroits. Deux amélanchiers entourés chacun d'un banc circulaire, dix bacs à orangers, une fontaine rue Barré apportent leur touche de fantaisie.

Attractivité

Le traitement qualitatif est envisagé dans la continuité des aménagements réalisés rue du Château, place Saint-Sauveur et quai Franklin. Il s'agit de tirer l'attractivité de Saint-Goustan jusqu'au centre-ville.

Sécurité

Le piéton se déplace dans un environnement sécurisé. L'ensemble de la zone concernée par le nouvel aménagement est classé « zone de rencontre ». Si tous les modes de déplacements sont autorisés, c'est le piéton qui est prioritaire. Il est invité à utiliser la totalité de l'espace. C'est à cet effet que la délimitation entre la chaussée et les trottoirs a été estompée. Les trottoirs ont été élargis, l'église Saint-Gildas et l'hôtel de ville disposent désormais de généreux parvis.

Circulation et stationnement

La vitesse des véhicules est limitée à 20 km/h. Le stationnement (30 mn) n'est possible qu'aux emplacements prévus. Toutes les rues sont à double sens pour les cyclistes. Dans le centre-ville toujours, deux rues voient leur sens de circulation inversé : la rue de l’Église vers la rue Barré et la rue Bourdeloye vers la rue Foch. Il s'agit de fluidifier la circulation dans le coeur de ville et par la même occasion revitaliser les rues Clémenceau et Bourdeloye.

Des panneaux directionnels orientent le conducteur vers des stationnements courte durée limités à 1h30 et les stationnements longue durée limités à 7 jours que sont les parkings St-Joseph et Athéna. A signaler aussi la suppression du stop au sortir du parking Notre-Dame vers la place Gabriel Deshayes et pour le coup l'instauration d'une priorité à droite place Gabriel Deshayes.

Un chantier-école

Le chantier a été visité par de nombreux établissements scolaires : du centre de formation en alternance de Kerplouz-La Salle aux classes de CP du Loch.

On se souviendra

Le 12.10.16. Une grenade anglaise (type Mills en usage de 1915 à 1972) a été découverte ce mercredi matin sur le chantier du centre-ville. Un périmètre de sécurité est mis en place dans l'attente d'une intervention du service de déminage de la gendarmerie. Hôtel de ville et halles municipales ont momentanément été évacués.

Le 21.10.16. Spectaculaire montée des marches ce vendredi place de la République… où les commerçants ont rappelé que « le coeur de votre ville bat toujours pour vous ». Chaque vendredi désormais, ils feront du bruit, du nom de l'animation musicale proposée en marge du chantier du centre-ville.

Le 9.03.17. L'empreinte du puits de 1842 découvert place de la Pompe à l'occasion des travaux de réaménagement du centre-ville sera conservée. Les dalles d'origine seront repositionnées autour du trou aujourd'hui bouché. L'emplacement de l'arbre (il est question d'amélanchier) sera très légèrement décalé par rapport au schéma initial. Une phase 2 qui s'adapte et se précise.

(un 2ème puits sera découvert avenue Wilson, le dallage qui le matérialise est décalé rue du Kériolet)

Le 17.03.17. Ils sont arrivés ! D'une pépinière tout près de Düsseldorf. Deux amélanchiers lamarki en cépée (ou multi-troncs) de 40 ans d'âge. D'allure gracile et au feuillage aéré, chaque specimen trône désormais sur sa place : République Nord et La Pompe.

Le 23.06.17. Le coulage des joints a été entamé sur la chaussée au petit matin. Tandis que les trottoirs sont désormais praticables. Au terme de cette (chaude) semaine, la jonction est effective entre la place de la Pompe et la rue Barré. Et les commerçants invitent à la fête ce vendredi 30 juin !

Coût : 3 120 000 € TTC

Le montant intègre la mise en lumière de l'hôtel de ville et de l'église Saint-Gildas