Retour vers Actualites/Environnement

Appel à manifestation d'intérêt : création d'un atelier de chantier d'insertion à la ferme communale

Un appel à manifestation d'intérêt est lancé pour la mise en place d'un atelier de chantier d'insertion utilisant la ferme maraichère municipale comme support d'insertion et favorisant une accessibilité alimentaire de qualité aux plus fragiles et aux personnes auxquelles la commune propose une offre alimentaire.

Les projets sont à envoyer avant le vendredi 30 décembre 12h, par mail aux adresses : c.petetin@ville-auray.fr / c.potier@ville-auray.fr / j.rolland@ville-auray.fr

Appel à manifestation d'intérêt - Création d'un atelier de chantier d'insertion à la ferme communale

Poids : 1,36 Mo
Format : PDF

fermeProjetInsertion

L’insertion sociale et professionnelle

La ville d’Auray soucieuse des questions relatives à l’insertion sociale et professionnelle est investie sur ces sujets via des projets en partenariat avec différents acteurs du territoire : mise en place du Parcours Emploi Compétences pour accompagner la montée en compétence des agents recrutés  non qualifiés ; orientation et conseil du public vers les emplois de l’inclusion avec le Centre Communal d’Action Sociale, Néo 56, AGORA Services ; déploiement de chantiers de quartier avec le centre de formation AFPA pour aller vers les habitants, former les personnes plus éloignées de l’emploi et faire découvrir les métiers du bâtiment ; approvisionnement de sa restauration auprès de l’ESAT La Chartreuse pour les réceptions et de l’ESAT St Georges pour les légumes.
La ville souhaite cependant aller plus loin et prendre part concrètement à un chantier d’insertion intégré dans son projet territorial alimentaire pour :

  •  permettre l’insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté, durablement exclus du marché du travail, ou qui rencontrent des difficultés d’accès ou de maintien dans l’emploi ;
  • répondre à un besoin local d’insertion professionnelle. Le taux de chômage est relativement bas mais les personnes sans emploi sur le territoire ont des profils très éloignés de l’emploi qui méritent un accompagnement particulier ;
  • permettre une formation locale en maraîchage, une montée en compétence et une professionnalisation des salariés en insertion avec un parcours diplômant ;
  • offrir une perspective d’emploi à long terme dans le cadre du projet alimentaire de la ville avec une ouverture possible vers différents métiers.

L’accessibilité à une alimentation de qualité

La municipalité a l’ambition de favoriser l’accès à une alimentation de qualité au plus grand nombre et particulièrement aux personnes les plus fragiles (nourrissons, enfants, personnes âgées ou porteuses de handicap, personnes en situation de précarité). Ainsi, elle souhaite proposer des repas composés de produits bruts et intégralement issus de l’agriculture biologique aux convives de la restauration collective communale (scolaire, accueil de loisirs, crèche, EHPA, repas portés à domicile aux personnes porteuses de handicap ou âgées).
Actuellement l’EHPA communal et le multi-accueil communal sont chacun dotés d’une cuisine qui permet de maîtriser la chaîne d’approvisionnement et de production des repas. Une cuisine centrale municipale sera construite pour maîtriser la composition et la production des repas scolaires actuellement livrés par un prestataire. La mise en service de la cuisine est envisagée fin 2024.
La ville souhaite également que cette alimentation de qualité soit accessible aux foyers à faibles revenus. Ainsi, elle s’engage à travailler à la mise en place d’un dispositif type épicerie sociale et solidaire. 

Pour que les mangeurs puissent s’approprier sereinement ce type d’alimentation, la ville souhaite développer une approche pédagogique à destination de publics variés afin :

  • de valoriser le métier d’agriculteur, voir susciter de nouvelles vocations ;
  • d’amener le public à observer, participer et comprendre les étapes de la production de la graine à l’assiette,
  • de montrer que c’est possible de consommer des produits bio, de saison, issus de circuits courts et locaux.
  • de donner envie de manger et cuisiner des repas à base de produits bruts et de saison.

Un outil de production agricole

Afin de favoriser un développement économique local vertueux en terme de préservation environnementale et de liens sociaux, il est choisi d’approvisionner les cuisines municipales via les producteurs bio les plus proches. Cependant, un sourcing a mis en évidence que le volume de légumes disponibles, auprès des maraîchers locaux et bio disposés à travailler avec la restauration collective municipale n’était pas suffisant pour couvrir l’ensemble des besoins de la ville.
La ville d’Auray possède, depuis juin 2022, une ferme maraîchère de 4,5 ha.
Elle souhaite consacrer cette ferme à la production de légumes et petits fruits en agriculture biologique et paysanne. La démarche de conversion en agriculture biologique est engagée depuis juillet 2022 sur la ferme.
L’activité agricole doit être redémarrée. Certains équipements de la ferme sont en mauvais état et doivent être réhabilités (par exemple l’irrigation, les serres,...), construits, ou achetés (par exemple les outils de travail du sol et d’entretien des cultures...).
A terme la municipalité souhaite que la production issue de la ferme fournisse toutes les cuisines municipales (crèche, EHPA, scolaire).